Découvrez le Shinrin-Yoku… (on vous explique)

11 mars 2020

L’une des premières sources d’inspiration du projet kab’inn a été ce qu’on appelle le Shirin-Yoku en Japonais, la sylvothérapie en Français, ou plus simplement le « bain de nature ». Ou si on veut en rajouter une dernière : le forest-bathing en anglais.

Bref, le shinrin-yoku, littéralement le bain de forêt, est une pratique japonaise qui s’est également développée dans le monde, surtout dans les pays nordiques (et oui, quand il s’agit de forêt…). Elle est encore méconnue alors on s’est dit qu’on allait en parler ! Cette pratique, pour rester bref, consiste simplement à passer due temps en forêt pour prendre soin de sa santé. C’est simple (plus simple que son nom en tous cas), non ?

En réalité, ça va tout de même un peu plus loin que ça, c’est même (pour certains experts) une véritable médecine : il existe en effet des centres pour convalescents ou malades (notamment de maladies pulmonaires) installés dans des forêts et/ou en bordure de lacs, pour des « cures sylvatiques ». Dans le même esprit, au Japon, on recensait en 2018 plus de cinquante parcours forestiers balisés, combinés à des postes de contrôle médicaux, sous la supervision de l’université de Chiba et de la Nippon Medical School de Tokyo (merci Wikipédia pour l’information).

Mais aujourd’hui, sans avoir à être malade, le shinrin-yoku (a priori maintenant vous le prononcez correctement) peut avoir des bienfaits importants pour ceux qui sont hyperactifs, hyperconnectés, hypertout… vous en connaissez ? …

À titre d’illustration (#wikipedia), le Forestry and Forest Products Research Institute, au Japon, a publié une étude qui démontre que le sang de personnes ayant marché dans les bois contient un taux de cortisol beaucoup plus bas que celui de personnes ayant couvert la même distance en ville. Vous vous demandez du coup ce qu’est le cortisol : c’est l’une des principales hormones à l’origine du stress. Des chercheurs ont également mesuré chez ces personnes une activité plus faible du lobe préfrontal du cerveau, signe d’un état de relaxation avancé.

Mais bon, nous ne sommes pas là pour démontrer scientifiquement les bienfaits d’une balade en forêt car on va être clair : à l’heure où nous sommes tous hyperactifs, connectés, stressés, etc., qui n’aime pas se retrouver dans la nature, loin de la frénésie urbaine ? (merci de nous contacter si c’est votre cas – précision : on ne parle pas d’être perdu au milieu d’une forêt au milieu de la nuit…)

Et maintenant imaginez si vous pouviez avoir cette vue tous les jours, depuis l’intérieur et l’extérieur de votre cabine 😉 ?

Un avis, un commentaire ?

On vous écoute !
Nous contacter
« Collectionnez les moments, pas les choses. »
Paulo Coelho

Suivez l'aventure kab'inn.

Recevez votre dose d'inspiration avec la newsletter kab'inn.
Promis, on utilisera votre email à aucune autre fin.

Merci ! Vous êtes génial(e) ! On revient vite vers vous avec des nouvelles :)
Oops ! Il y a apparemment un petit problème :( Ca vous dérange de réessayer ?