Go-tiny : pourquoi choisir la tiny-house ?

01 avril 2020

Cela faisait longtemps que je voulais écrire cet article. Car pendant que j’essayais de réduire ce que je possède, dans “l’esprit tiny”, il y a en a une chose dans mon esprit qui n’a cessée d’augmenter : les raisons de choisir la tiny-house ! Alors j’espère qu’en partageant ici certaines d’entre elles je ferai de la place, pour en ajouter de nouvelles, les vôtres !

Cet article est d’autant plus important pour moi car je pense que choisir la tiny-house c’est d’abord le résultat d’une grande réflexion, et surtout, d’une conviction. L’envie d’embarquer dans ce voyage plein de sens auquel j’espère que vous prendrez part doit venir des tripes !


La tiny house : une naissance pleine de sens

Je souhaite commencer cette réflexion par le commencement : la naissance du mouvement tiny-house. Je prends donc ici un peu de recul. Nous consommons aujourd’hui de plus en plus de produits et de services qui nous sont proposés sans qu’on en ait exprimé le besoin. Je ne suis pas là pour remettre en cause ce système qui crée de nouveaux « besoins » à grands coups et coûts de marketing, notamment car je reste convaincu qu’à une échelle individuelle on peut encore choisir. J’en reviens donc à la tiny-house, qui à l’inverse est davantage un produit né de l’individu, de « nous » pour répondre à un véritable besoin, j’insiste sur les mots : véritable besoin. Celui de se loger, après l’ouragan Katrina d’abord, puis après la crise des subprimes quand nombreux ont perdu leur maison. La tiny house est ainsi une réponse pleine de sens à des crises de plus en plus fréquentes.

Faire le choix de la tiny c’est montrer qu’il existe un monde différent, plus sobre et plus juste.


La tiny-house : l’illustration parfaite d’un mode de vie minimaliste

Si on va maintenant plus loin dans cette idée de « sens », la tiny-house est un symbole très fort des valeurs que je partage et que vous partagez certainement : minimalisme, sobriété, ouverture, responsabilité, écologie. Nous sommes nombreux à vouloir être « plus minimalistes » dans notre façon de vivre, consommer moins mais mieux, réduire nos biens matériels pour profiter davantage des « moments », faire le tri dans ce que que nous possédons pour davantage valoriser ce que nous gardons.

Ainsi, un espace plus petit comme une tiny-house n’est-il est la meilleure illustration du « posséder moins mais mieux » ? Absolument tout y est pensé dans cette perspective, chaque objet a une place, presque un role ; chaque aspect, chaque espace, est optimisé. Et je trouve que tout cela a une certaine beauté. Dans une tiny-house nous ne sommes plus entourés de choses inutiles, qui s’accumulent et deviennent presque une charge mentale. Une tiny-house a beau être petite, son optimisation apporte une grande liberté de mouvement et une plus importante légèreté de l’esprit. Je ne dis pas que l’on ne peut pas être minimaliste en dehors d’une tiny-house, mais le « go-tiny » reste selon moi l’une des plus belles réussites en la matière.

Et j’insiste sur la taille : je sais que beaucoup de personnes se sentent incapables de vivre dans un espace si « petit », qu’elles soient en famille ou non, mais n’avons-nous pas la preuve avec Paris que c’est possible (rires) ? Plus sérieusement, il y a des études intéressantes sur l’utilisation des espaces. Prenez par exemple pour commencer celui d’une assiette : il est prouvé que plus votre assiette est grande, plus vous la remplissez et risquez ainsi de trop manger… Il en est de même pour les espaces de vie : plus ils seront grands, plus vous accumulerez les objets, sans en avoir besoin. Nous avons augmenté de plus de 50% la taille de nos maisons en 40 ans, dans le même temps la taille moyenne des ménages a baissée… Alors on pourrait penser que c’est pour davantage profiter de l’espace ? Oui, sauf que les études montrent que nous n’utilisons qu’une petite partie de l’espace de nos maisons lorsqu’elles sont grandes. Bref, vous voyez où je veux en venir : la tiny-house ne signifie pas espace limité, simplement un espace bien utilisé.

Pour l’anecdote, ma première réaction en construisant ma première tiny-house fut : « wow, c’est grand ! » Tout est une question de perspective, une sobriété dans l’aménagement et la décoration, et une ouverture optimisée sur l’extérieur vous permettent de vous sentir dans un grand espace, encore plus si votre tiny-house est installée dans la campagne.


La tiny-house : un symbole à l’heure de la sobriété et de l’écologie

Dans la continuité de son espace, la tiny-house est par principe sobre en consommation d’énergie. Chauffer et éclairer une pièce de 20m2 avec de nombreuses surfaces vitrées est sans comparaison avec les besoins d’un logement classique.

Cette consommation est généralement encore optimisée par le choix des installations. Je ne suis pas forcément un promoteur de la tiny-house complètement autonome (panneaux solaires, récupérateurs d’eau, etc.) car cela peut être compliqué dans certains cas ; mais même raccordée aux réseaux traditionnels, la tiny-house peut intégrer des équipements simples : toilettes sèches et poêle à bois par exemple, qui sont extrêmement simple à installer et à entretenir. De même, la faible emprise au sol de la tiny-house limite clairement son empreinte sur l’environnement. Et nombreuses sont celles dont une grande partie de la maison est également recyclable, voire biodégradable. Sans parler de celles qui intègrent des jardins et potagers, sur le toit par exemple 🙂


La tiny-house : un design atypique

Une autre raison de choisir la tiny-house : elle est personnalisables pour refléter vos goûts les plus… extravagants ! Formes, couleurs, matériaux, etc., les seules règles sont les dimensions et le poids, pour le reste les limites sont celles de votre imagination !

Si je prends l’exemple de Kab’inn Joy, le premier modèle sur lequel nous avons travaillé, nous avons mis presque deux ans à finaliser son design extérieur et intérieur. J’étais obsédé par les ouvertures extérieures, je voulais que cette maison symbolise cette intégration dans la nature au maximum, qu’on se sente à l’extérieur tout en bénéficiant d’un grand confort et d’une intimité à l’intérieur. C’est pas facile à réaliser, mais on a réussi ! Nous avons réussi à créer cette maison très moderne dans le style, les formes, les matériaux, les couleurs, un intérieur minimaliste et fonctionnel, un ensemble chaleureux et capable de s’intégrer dans tous les environnements.

Ca a été le cas pour moi : je trouve que la tiny-house nous permet ainsi de réaliser certains rêves, mais l’avantage c’est qu’ils resteront dans tous les cas resteront abordables !


La tiny-house : une médecine

C’est la première raison pour laquelle j’ai voulu me construire une tiny-house : m’offrir une dose d’anti-stress, de déconnexion, loin de la frénésie de la ville, d’un travail sous pression. La tiny-house c’est cette cachette dans les bois que vous rêviez d’avoir quand vous étiez enfant !

La possibilité de l’installer dans des endroits isolés, parfois improbables, c’est l’assurance d’un contraste et de pouvoir complètement s’échapper d’un quotidien éreintant. Une nouvelle fois son intérieur minimaliste et son ouverture sur l’extérieur vous incite à tout un tas de pratiques qui ne font que du bien : lire, méditer, écrire, dessiner, jouer de la musique, faire des bains de forêts (la pratique du shinrin-yoku), faire la sieste, jardiner, et tout simplement profiter de votre famille. C’est l’essentiel, non ?  


Conclusion

Je pense que nous sommes de plus en plus nombreux à partager ces valeurs et ces besoins. C’est pourquoi j’ai choisi, lors de la construction de ma tiny-house, d’étendre mon projet et de créer Kab’inn. Non pas pour convaincre tout le monde de tout quitter pour une tiny-house, mais précisément pour soulever la curiosité, pour sensibiliser. Mon but est de créer des tiny-houses qui illustrent et concrétisent ces valeurs du “go-tiny”, qui permettent de mieux s’imaginer dans un mode de vie plus minimaliste et plus humain.

Un avis, un commentaire ?

On vous écoute !
Nous contacter
« Collectionnez les moments, pas les choses. »
Paulo Coelho

Suivez l'aventure kab'inn.

Recevez votre dose d'inspiration avec la newsletter kab'inn.
Promis, on utilisera votre email à aucune autre fin.

Merci ! Vous êtes génial(e) ! On revient vite vers vous avec des nouvelles :)
Oops ! Il y a apparemment un petit problème :( Ca vous dérange de réessayer ?