Minimalisme : l’art du désencombrement

19 mars 2020

Vous êtes chez vous et vous cherchez à vous occuper, c’est le moment idéal pour « désencombrer » son intérieur, ou faire du « decluttering » (ça fait plus chic mais c’est plus compliqué à prononcer…). Vous avez aussi besoin d’occuper vos enfants ? Parfait, ils peuvent aider, c’est du travail légal. Et bonne nouvelle : vous verrez que cela vous fera beaucoup de bien !

Vous vous demandez peut-être quel est le rapport entre Kab’inn et le désencombrement ? Et bien le désencombrement de son intérieur est l’un des principaux points du minimalisme. Et rappelez vous, on dit de Kab’inn qu’elle est minimaliste. Quand on parle de minimalisme on ne fait pas référence à avoir un minimum de choses, on fait référence à une façon d’agir et de voir les choses, cette volonté de se recentrer sur l’essentiel. Et c’est valable pour son intérieur évidemment, surtout lorsque l’on parle d’une tiny-house… On précise une nouvelle fois : l’essentiel ce n’est pas le strict minimum, c’est avoir moins de choses, mais de meilleure qualité, avec une signification plus importante pour vous.


Tout d’abord : pourquoi vider son intérieur ?

Le premier avantage d’un intérieur minimaliste, c’est bien sûr l’aspect esthétique. Pour des raisons de droits d’images je ne posterai pas de photos, mais vous avez souvent vu ces intérieurs qui paraissent a prime abord assez vides. En réalité, ces espaces permettent au regard de se promener sans être « accroché », sans cesse sollicité par un élément sur lequel s’arrêter. Le corps peut aussi s’y déplacer plus facilement, plus librement. Des pièces chargées peuvent rapidement devenir anxiogènes, à l’inverse un habitat minimaliste dégage ainsi une sensation d’espace, de calme, de paix. Vous retrouvez l’esprit Kab’inn… ?

Le second point, c’est la liberté qu’il procure. Un intérieur peut rapidement nous stresser, nous prendre beaucoup trop de temps, d’énergie et d’argent aussi : il y a des travaux, l’aménagement, l’ameublement, la décoration, puis des réparations, etc. Et surtout : l’entretien ! Et plus c’est grand, plus c’est aliénant… Ah oui, Kab’inn, c’est tout l’inverse 😉

Bref, passons du concept à la pratique (à la lecture d’abord) : on a une mission pour vos pour les jours de confinement : désencombrer ! (si vous lisez cet article après le confinement, vous pouvez toujours suivre ces indications !) On ne parle pas simplement d’un nettoyage de printemps ou de trier vos affaires, mais d’aller plus loin, de ne garder que l’essentiel, c’est à dire les objets dont vous avez vraiment besoin, régulièrement. Ca fait peur, mais vous allez vite ressentir l’allègement sur votre charge mentale au quotidien. En supprimant les objets superflus, nous désencombrons aussi nos vies pour être moins stressés et plus heureux. Car moins de meubles et moins d’affaires = moins de ménage, moins d’achats, moins de tracas pour choisir sa tenue du jour, etc.


Alors, comment procéder ?

Il ne faut pas sous-estimer la tâche, désencombrer son intérieur n’est pas simple, vous allez certainement devoir le faire en plusieurs fois, chaque fois en allant un peu plus loin dans le minimalisme. Vous pouvez également le faire pièce par pièce, une par mois par exemple, pour éviter un changement trop radical. Ou par type d’objets : d’abord les vêtements, puis les ustensiles, puis les livres, les fournitures, etc.

Un conseil tout de même, commencez soit par la pièce soit par le type d’objet le plus dur à vider selon vous. Un garage, un grenier, les vêtements, par exemple. En effet, une fois terminé vous vous sentirez davantage soulagé(e), satisfait(e) car le résultat se verra immédiatement. La suite sera plus facile 🙂

Dans tous les cas, l’idée est pour chaque objet, de se poser les bonnes questions pour décider si oui ou non vous devez vous en débarrasser. Ayez sous la main des sacs poubelles et des cartons, et voilà celle que l’on vous propose :

- Est-il cassé ou abîmé ? La réponse est assez simple, normalement

- Est-ce que je m’en sers vraiment ? Plus complexe comme question… soyons précis : si vous l’avez utilisé moins de deux fois dans l’année, alors vous ne vous en servez pas, vous pouvez vous en passer. Si vous avez un doute, mettez le dans un carton et si après plusieurs mois vous l’avez oublié ou n’en avez pas eu besoin, alors considérez que vous pouvez vous en débarrasser.

- Est-ce que j’ai plusieurs exemplaires de ce même objet ou quelque chose d’autre de similaire qui peut le remplacer ?

Est-ce que la place de cet objet ne serait pas plus utile pour autre chose qui aujourd’hui n’est pas vraiment rangé faute de rangement ?

Est-ce que je le garde simplement parce qu’il m’a coûté cher ou parce que c’est un cadeau ? Certes c’est plus difficile de s’en débarrasser, mais si vous ne vous en servez pas, peu importe, autant en faire profiter quelqu’un d’autre, non ?

N’oubliez aucun endroit, comme par exemple le congélateur, l’armoire à pharmacie, le cabanon du jardin, la voiture, le porte-monnaie… et même votre boîte email qui consomme énormément de ressources.


On fait quoi ensuite ?

Les objets dans les sacs poubelles finiront à la poubelle ou la déchèterie. Pour les autres, l’idée n’est évidemment pas de les jeter, mais de leur donner une seconde vie :

- Vous pouvez les donner à une association selon ce que vous avez à donner, ou à Emmaüs par exemple

- Pensez à votre bibliothèque pour vos livres

- Vous pouvez participer à un vide grenierSi vous avez des objets que vous cumulez depuis trèèèès longtemps, pensez aux antiquaires

- Pourquoi ne pas en faire une source de revenus pour un moment en famille ? Vous avez alors les dépôts vente, les applications mobiles (Vinted, etc.) et évidemment Le Bon Coin

-
Posez les devant chez vous avec un écriteau « servez-vous » 🙂

Ah, avant de nous quitter : pensez à garder la ligne minimaliste de manière régulière ensuite, et à vous poser les bonnes questions à chaque achat !

Un avis, un commentaire ?

On vous écoute !
Nous contacter
« Collectionnez les moments, pas les choses. »
Paulo Coelho

Suivez l'aventure kab'inn.

Recevez votre dose d'inspiration avec la newsletter kab'inn.
Promis, on utilisera votre email à aucune autre fin.

Merci ! Vous êtes génial(e) ! On revient vite vers vous avec des nouvelles :)
Oops ! Il y a apparemment un petit problème :( Ca vous dérange de réessayer ?