Investissement locatif : plusieurs bonnes raisons de choisir la tiny house.

16 novembre 2020

C’est un sujet encore peu évoqué lorsque l’on parle tiny house, mais croyez-nous, il vaut le coup d’être considéré ! Le mouvement des tiny houses est encore jeune et nous avançons tous d’un même pas pour faire des tiny houses un mode d’habitat à part entière. L’encadrement législatif avance avec nous, reconnaissant d’abord la tiny house comme un habitat de loisir, puis grâce à la Loi Alur en 2014, comme un habitat permanent.

On avance tout simplement parce que la tiny house a tout pour plaire : une liberté à tous points de vue : mobilité, autonomie, financement, design. Et bien sûr un minimalisme et une sobriété qui s’inscrivent dans une démarche sociale et environnementale. Ainsi ses adeptes sont de plus en plus nombreux, mais avec des besoins, des envies et des objectifs propres à chacun. Parmi ces nouvelles raisons d’adopter la tiny house : l’investissement locatif. Une démarche positive à de nombreux égards. Explications.


Démocratiser les tiny houses.

Comme pour toute nouveauté, plus nous serons nombreux à mettre en avant les tiny houses, en les fabricant, en les installant, en y vivant, ou en les louant, plus le mouvement des tiny houses sera populaire. Plus elles seront nombreuses, plus elles s’inscriront dans une démarche citoyenne, permettront de clarifier les derniers flous juridiques, et s’inviteront de manière durable dans nos paysages. N’était-ce pas là après tout la démarche du Ty-Village en Bretagne ? Louer pour démocratiser.


Développer les logements écologiques et minimalistes.

Considérer la tiny house comme investissement locatif, c’est considérer la tiny house comme un bien immobilier à part entière, comme un type de logement à part entière. Louer une tiny house comme on loue un appartement, tout simplement. Avec une différence majeure : en choisissant de louer une tiny house, on fait le choix d’un logement plus sobre, plus minimaliste. On fait le choix d’un mode de vie plus responsable, plus humain, plus ouvert sur la nature. Ainsi, que l’on soit locataire ou propriétaire, on s’inscrit dans une démarche qui va à l’encontre du toujours plus et du toujours plus grand et d'un marché de l’immobilier qui dépasse l’entendement dans beaucoup de régions.


Donner accès au logement aux plus précaires.

On pense ici par exemple aux étudiants qui peinent à trouver des logements, aux plus précaires dont le loyer et factures avalent un salaire. L’inégalité face à l’accès au logement, pourtant besoin essentiel, n’a jamais été aussi virulente. Nous sommes dans cette démarche heureux de voir des initiatives comme Un Toit vers l’Emploi en Normandie, qui prouve que la tiny house peut avoir un rôle au delà du logement. Elle devient le symbole d’une indépendance retrouvée, d’une réinsertion, qui, avec le soutien des élus, offre une véritable alternative aux logements traditionnels trop coûteux, pour les particuliers mais aussi pour les collectivités.


Une belle manière de faire fructifier son épargne.

Faire fructifier son épargne dans une tiny house ? C’est le moins que l’on puisse dire. A l’heure où les placements financiers sont trop onéreux,  inintéressants ou peu scrupuleux, la tiny house à de quoi faire réfléchir.

Quelques chiffres très simplement, prenant l'exemple des tiny houses du Ty-Village à Saint-Brieuc, sans prendre en compte les charges et coûts annuels (co-propriété, entretien, taxes, etc.), quasi inexistants lors de l'acquisition d'une tiny house :

- L’achat d’une tiny house neuve, clés en main = 50 000 EUR
- Loyer mensuel = 460 EUR
> Retour sur investissement = 9 années

Certes la valeur d’une tiny house ne s’apprécie pas (pour l'instant ?) comme peu s’apprécier celle d’un bien immobilier, mais elle se revend très facilement, et encore davantage à l’avenir.

Un avis, un commentaire ?

On vous écoute !
Nous contacter
« Collectionnez les moments, pas les choses. »
Paulo Coelho

Suivez l'aventure kab'inn.

Recevez votre dose d'inspiration avec la newsletter kab'inn.
Promis, on utilisera votre email à aucune autre fin.

Merci ! Vous êtes génial(e) ! On revient vite vers vous avec des nouvelles :)
Oops ! Il y a apparemment un petit problème :( Ca vous dérange de réessayer ?